Malpropreté urinaire chez le chat : les thérapies comportementales

chat-malproprete copy
Auteur : Valérie DRAMARD, vétérinaire comportementaliste
La prise en charge comportementale vise à apaiser le chat, en luttant contre les facteurs de stress et en réaménageant son territoire. La malpropreté urinaire chez le chat est essentiellement d’origine anxieuse, parfois associée à des troubles organiques induisant une augmentation de la prise de boisson ou des troubles du bas appareil urinaire (cystites).
  

 

valerie dramard
Valérie DRAMARD

Vétérinaire comportementaliste


La prise en charge comportementale doit être globale, comme généralement doit l’être toute prise en charge comportementale quel que soit le trouble considéré, l’objectif étant d’apaiser le chat pour qu’il recouvre un comportement éliminatoire normal.


chat
© Valérie DRAMARD

En cas de boulimie ou de surpoids,le recours au Pipolino ND permettra de fournir au chat demanger ses croquettes avec parcimonie et sous une forme ludique. 



Identifier et éliminer des facteurs de stress

Dans tous les cas, il convient de rappeler au propriétaire que son chat est malpropre parcequ’il est stressé. Il faut donc :

Eviter à tout prix les réprimandes : ne pas crier, ne pas prendre le chat par la peau du cou, ne pas lui mettre le nez dedans, ne pas le placer ensuite dans la litière (risque d’induire une aversion acquise à la litière), éviter le spray d’eau vaporisé sur le chat, etc. Ces manœuvres sont non seulement inefficaces, mais extrêmement anxiogènes, ce qui tend à aggraver la malpropreté.

Vérifier que le chat peut manger autant de fois qu’il le souhaite, qu’il a des croquettes à volonté ou que son maître peut lui proposer plusieurs repas dans la journée (lire encadré). Ces mesures sont essentielles si le chat vit en appartement sans lapossibilité de sortir pour chasser. En cas de boulimie ou de surcroît pondéral, le Pipolino ND permet de rendre disponible les croquettes à volonté en lui permettant de manger avec parcimonie tout en l’apaisant par une occupation ludique.

Le prescripteur veillera ensuite à ce que les points suivants soient respectés :

Lors d’un déménagement ou du réaménagement du territoire, la mise en place d’un diffuseur de Feliway ND est indispensable en première intention pour aider le chat à marquer ce nouveau territoire, donc à l’apaiser. Cette mesure simple permet de faire disparaître la malpropreté urinaire dans la majorité des cas d’anxiété de déterritorialisation (voir article à venir). Attention, le Feliway ND vaporisé directement sur une flaque d’urine est inefficace, il n’est utile que vaporisé sur le spot urinaire (marquage urinaire).

L’anxiété de cohabitation qui est induite par l’arrivée d’un intrus dans le territoire peut être à l’origine de malpropreté urinaire. L’utilisation de Feliway ND en diffuseur peut aider à apaiser les deux chats dans un premier temps, donc à diminuer la malpropreté urinaire. Une prise en charge médicamenteuse est recommandée si la malpropreté ne disparaît pas dans le mois.

Réaménagement du territoire

L’organisation de l’espace peut aider le chat à recouvrer un comportement éliminatoire normal. Si la litière n’offre pas un lieu d’élimination convenable parce qu’elle est trop sale, placée dans un endroit trop passant, peu accessible, trop bruyant ou trop angoissant, le rétablissement de la malpropreté va être difficile.

Donc, à propos de la litière :

Elle doit être propre et nettoyée régulièrement. Si plusieurs chats cohabitent, il convient d’en disposer plusieurs. Le mieux en appartement est d’en disposer une pour chacun des félins.

Loin de la gamelle. En effet, il est difficile pour un chat de faire ses besoins près de sa nourriture. Si le territoire est très petit, on peut placer la gamelle en hauteur - à un autre «étage» -, sur le buffet de la cuisine, par exemple, au dessus de la litière, posée sur le sol.

Sans couvercle et sans porte si cela participe à rendre inquiet le chat. Si une aversion acquise à la litière est suspectée, il convient de changer non seulement la place de la litière, le bac aussi, voire la nature de la litière. Les autres aménagements possibles apaisants sont:

Installer un poste d’observation près d’une fenêtre surtout pour un chat souffrant d’une anxiété en milieu clos. Regarder les mouvements des feuilles, les vols des oiseaux, les voitures circuler ou les enfants jouer dans la cour d’école constitue une activité visuelle très apaisante pour le chat

Aménager un endroit calme et caché pour que le chat puisse se reposer, se cacher ou se calmer. Le repos du chat doit être respecté, c’est important pour son équilibre émotionnel. Cela signifie que cette cachette doit être inaccessible aux petits enfants (nous détaillerons dans un prochain article l’anxiété dans le syndrome du chat jouet).

Placer des jouets pour répondre aux envies de jouer du chat, le jeu étant une activité anxiolytique.

chat-noir
© Valérie DRAMARD

L’aménagement du territoire de façon à permettre au chat d’accé- der à un endroit calme et caché où il pourra se reposer en toute tranquillité estindispensable pour son équilibre émotionnel.


Recommandations diététiques lors de SUF

Si le chat souffre d’un syndrome urologique félin (SUF), les nutritionnistes recommandent de nourrir le chat avec de l’alimentation humide. Sur le plan comportemental, si on souhaite ne nourrir le chat qu’avec de l’alimentation humide, il faut que les propriétaires lui proposent au moins cinq repas «humides» espacés assez régulièrement dans la journée, au mieux à la demande du chat. Si ce n’est pas possible en raison des contraintes horaires des propriétaires, deux repas humides (matin et soir) puis des croquettes laissées à disposition en journée, permettent de répondre aux recommandations des diététiciens et à celles des comportementalistes qui prônent l’alimentation sèche ad libitum (les aliments humides s’oxydant trop vite à l’air). Ce système permet d’aider aussi les chats en surcroît pondéral à maigrir. En effet, l’aliment humide occupant plus de place dans l’estomac, il avance l’apparition du signal de satiété par action mécanique.

Découvrez plus d'articles en comportement animal sur www.animalpsy.com

© VETUP- Logiciel vétérinaire