Le rythme de vermifugation

Programme de traitement

Type de cheval

Mars

Avril

Mai

Juin

Juillet

Août

Septembre

Octobre

Novembre

Poulain(né en mars)

__________bouton_blanc

 

bouton_blanc_noir

 

bouton_blanc

 

 

bouton_blanc_noir

Poulinière

bouton_blanc_______ bouton_blanc

 

bouton_blanc_noir

 

bouton_blanc

 

 

bouton_blanc_noir

Yearling

bouton_blanc

 

bouton_blanc_noir

 

 

bouton_blanc

 

bouton_blanc_noir

Cheval au pré

bouton_blanc

 

bouton_blanc_noir

 

 

bouton_blanc

 

bouton_blanc_noir

Cheval au box

bouton_blanc

 

bouton_blanc_noir

 

 

 

 

bouton_blanc_noir

Cheval de sport

bouton_blanc

 

bouton_blanc_noir

 

 

bouton_blanc

 

bouton_blanc_noir

 

bouton_blanc

Gastérophiles et Vers ronds :

Fenbendazole : Panacur ® pâte en seringue

Panacur Equine Guard ® : 45 mL pour 600 kg / jour pendant 5 jours

Traitement de référence contre les cyathostomes (petits strongles) même enkystés.

Actif contre ascarides et strongles.

Inactif contre les gastérophiles. Pas d’embryotoxicité même en début de gestation.

A recommander lors de la vermifugation en hiver et au printemps.

Ivermectine (Noromectin ® pâte), Moxidectine (Equest ® pâte).

Traitement actif contre les strongles, les ascarides et les gastérophiles.

Quelques résistances possibles chez les cyathostomes.

A recommander lors de la vermifugation en juin et automne.

Pas d’embryotoxicité même en début de gestation.

bouton_noir

Ténias :

Praziquantel : Seul (Tenivalan ® pâte) ou associé à une avermectine (Equest Pramox® pâte).

Faute d’études, ne pas administrer l’association chez les poulains de moins de 2 mois et les

juments gravides de moins de 3 mois

 

Programme de Traitement type pour un cheval adulte au pré ou un cheval de sport de 500 kg

Durant la belle saison, les chevaux adultes au pré ingèrent de l’herbe parasitée par les larves qui ont survécu à l’hiver. Ces larves deviennent matures dans l’organisme du cheval, puis les adultes produisent des milliers d’œufs. Ceux-ci sont ensuite rejetés dans les crottins, donnent de nouvelles larves de parasites qui seront à leur tour ingérées. C’est ce qu’on appelle le cycle parasitaire et c’est ainsi que s’accentue la contamination des prairies tout au long de l’été. Vermifuger les chevaux au pré répond à deux objectifs : détruire les formes larvaires des parasites, particulièrement dangereuses et rompre les cycles parasitaires en détruisant les formes adultes de façon à stopper la production des œufs éliminés dans les crottins et à maintenir ainsi le plus bas possible le niveau d’infestation des pâtures.

Mars/Avril : Panacur® pâte ou Panacur Equine Guard®

Juin : Equest Pramox® pâte

Septembre : Noromectin® pâte

Novembre : Equest Pramox® pâte

Programme de Traitement type pour un cheval adulte au box de 500 kg

Les chevaux au box sont à tort considérés comme peu exposés aux risques parasitaires et à leurs conséquences. Ils peuvent être au contact des larves de parasites par l’intermédiaire des litières et des fourrages verts. De plus les chevaux vivant essentiellement au box ont accès de façon régulière à un paddock ou un parcours herbeux : le risque d’infestation parasitaire est alors considérable en raison du confinement des animaux et du passage de nombreux chevaux.

Mars/Avril : Panacur® pâte ou Panacur Equine Guard®

Juin : Equest Pramox® pâte

Novembre : Equest Pramox® pâte

 

Quelques parasites du cheval

Parasites

Mode d’infestation

Localisation

dans

l’organisme

Troubles

provoqués

Larves de petits strongles

(cyathostomes)

Ingestion d’herbe parasitée

Muqueuse intestinale

Diarrhées et coliques intenses

Grands strongles

Ingestion d’herbe parasitée

Migration dans les artères et le foie

Coliques

Mauvais état général

Poil terne et piqué

Anévrismes

Boiteries

Ténias

Les œufs de vers adultes situés dans le tube digestif du cheval sont évacués avec les crottins, ingérés par des acariens, eux-mêmes ingérés par le cheval

Intestin, cæcum

Coliques spasmodiques

Gastérophiles

Petites mouches qui pondent leurs œufs en été sur les chevaux. Les œufs forment de petits points jaunes visibles, fixés aux poils et surtout localisés au niveau des membres, ingérés par léchage.

Estomac

Ulcérations

Troubles digestifs et amaigrissement

Micro-hémorragies

 

Les mesures d’hygiène à associer pour limiter le risque de réinfestation

  • Traiter tous les chevaux d’une même parcelle en même temps
  • Vermifuger tout nouvel arrivant et si possible lui faire subir une quarantaine
  • Eviter de regrouper un trop grand nombre de chevaux dans le même pré ou le même paddock
  • Ramassage fréquent des crottins dans les paddocks
  • Lors de la vermifugation, rentrer si possible le cheval au box et attendre 48 heures pour éviter qu’il ne contamine les pâtures par l’excrétion d’œufs de parasites et en particulier d’anneaux contenant les ténias
  • Désinfection des boxes, aires de pansage et de soins à l’aide d’un jet haute pression et haute température
  • Pratiquer la rotation des pâtures
  • Utiliser des prairies temporaires, par exemples après des coupes de foin
  • Ramassage bi-hebdomadaire des crottins sur les lieux de passage des chevaux

© VETUP- Logiciel vétérinaire