Cas clinique n°1 - Consultation pour une affection oculaire bilatérale d'évolution chronique

Cas clinique n°1

Anamnèse

Un chien Berger Allemand, mâle, de 6 ans est présenté à la consultation pour une affection oculaire bilatérale d'évolution chronique.

Examen du globe oculaire et des annexes

casclinique5-1                               casclinique5-2

           Oeil droit                                                                   Oeil gauche

A l'examen, on note de façon bilatérale :

une conjonctivite généralisée

une kératite superficielle se traduisant par une néovascularisation et une pigmentation mélanique des cornées

un épaississement et une dépigmentation du bord libre des membranes nictitantes. La conjonctive recouvrant les membranes nictitantes est très inflammatoire.

une inflammation et une dépigmentation des paupières dans la région du canthus médial

Examens complémentaires

1/ Test de Schirmer

oeil droit = 15 mm oeil gauche = 17 mm

Ces valeurs de Schirmer sont normales (normalement supérieure à 10 mm).

2/ Test à la fluorescéine

Le test est négatif sur les deux yeux. On peut conclure en l'absence d'ulcère cornéen. Remarque : un frottis conjonctival aurait pu être effectué de façon à étudier la population cellulaire prépondérante et à mieux cerner l'inflammation présente.

Diagnostic

Cliniquement, les symptômes notés sont caractéristiques de trois affections dys-immmunitaires bien spécifiques :

1. une kératite superficielle chronique du Berger Allemand (ou KSCBA)

2. une infiltration lympho-plasmocytaire de la membrane nictitante (ILPMN)

3. une blépharite auto-immune du canthus médial

L'intéret de ce cas est la présence conjointe des trois affections sur un même animal. Cependant, notons que l'association de deux affections : kératite superficielle chronique et infiltration de la membrane nictitante est elle relativement fréquente.

Traitement

Une injection sous-conjonctivale de 0,2 ml de Dépo-Médrol est effectuée sur chaque oeil. Un traitement local anti-inflammatoire et immuno-modulateur est prescrit :

OPTIMMUNE pommade : l'équivalent d'un grain de riz 2 fois par jour dans les 2 yeux pendant 6 mois

BETA-SEPTIGEN collyre : 1 goutte 3 fois par jour dans les 2 yeux pendant 1 mois

Résultat à 1 mois

On note une très nette amélioration clinique :

Les symptômes de kérato-conjonctivite ont nettement diminué : disparition des néo-vaisseaux. On note la persistance de la pigmentation mélanique.

L'inflammation du canthus médial et de la membrane nictitante a diminué.

Résultat à 6 mois

On note une repigmentation du bord libre des membranes nictitantes et du canthus médial. La pigmentation mélanique des cornées s'est estompée.

Conclusion

Ce cas illustre la possibilité de trouver associées chez un même chien plusieurs affections oculaires dys-immunitaires bien spécifiques :

la kératite superficielle chronique du berger Allemand

l'infiltration lympho-plasmocytaire de la membrane nictitante

la blépharite auto-immune du canthus médial.

BouhannaAuteur

Laurent Bouhanna,
Vétérinaire spécialiste
en ophtalmologie à Paris.

© VETUP- Logiciel vétérinaire