Intérêt d'un inhibiteur de l'aldose-réductase en topique (Kinostat®) en prévention de la cataracte lors de diabète sucré chez le chien

Kador ¨F; Webb TR, Brass ID et coll. Topical Kinostat® ameliorates clinical development and progression of cataracts in dogs with diabetes mellitus. European college of veterinary ophthalmologists - 2010 Annual Scientific Meeting. Berlin, 28-29 may 2010. Conference proceedings. P59.

interetLa cataracte est une complication fréquente du diabète sucré chez le chien. Un essai clinique a été réalisé afin de déterminer si l'administration topique d'un inhibiteur de l'aldose-réductase, le Kinostat®, peut retarder l'apparition clinique et la progression de la cataracte chez des chiens atteints de diabète sucré.

Cette étude prospective pilote, randomisée et en double aveugle a été réalisée sur 40 chiens chez lesquels un diabète sucré venait d'être diagnostiqué et pour lesquels aucune atteinte du cristallin n'était encore notée. Dans cette étude, 28 animaux ont été traités avec du Kinostat® et les 12 autres, avec un placebo. Les deux produits ont été administrés par voie topique, 3 fois par jour dans les deux yeux pendant 1 an.

L'observance du traitement a été contrôlée en faisant remplir des rapports journaliers par les propriétaires. Des examens opthalmologiques ont été effectués lors de l'intégration à l'étude, puis après 1, 2, 3, 6, 9 et 12 mois de traitement. Après 1 an de traitement, la présence d'une cataracte a été notée chez 10 des 12 chiens ayant reçu le placebo (83 %) ; 7 d'entre eux avaient développé une cataracte mûre, 2 autres présentaient des opacités corticales et le dernier des vacuoles équatoriales. Le nombre de cataractes apparues dans le groupe traité avec Kinostat® était significativement inférieur (p=0,0016), 13 des 28 chiens (46 %) étant affectés.

Parmi ces 13 animaux, 7 ont développé des vacuoles équatoriales antérieures, 2 présentaient une cataracte corticale antérieure débutante et 4 chiens ont développé une cataracte mûre. Les valeurs de la fraction A1C de l'hémoglobine (HbA1C*) n'étaient pas différentes significativement (p=0,369) entre le groupe placebo (6,7 +/- 0,95) et le groupe Kinostat® (7,7 +/- 1,8).

Conclusion D'après cet essai pilote, l'apparition et la progression de la cataracte chez des chiens atteints de diabète sucré semblent être significativement retardées par l'administration topique de Kinostat®. L'HbA1C est un paramètre biologique permettant de déterminer la glycémie sur 3 mois.

 

BouhannaAuteur

Laurent Bouhanna,
Vétérinaire spécialiste
en ophtalmologie à Paris.

© VETUP- Logiciel vétérinaire