Le laser diode dans le traitement des lésions pigmentées de l'iris chez le jeune chien

ALLGOEWER I, JANDECK C, OTTENBERG D. Diode laser therapy of pigmented iris lesions in young dogs. European college of veterinary ophthalmologists - 2010 Annual Scientific Meeting. Berlin, 28-29 may 2010. Conference proceedings. p43.

le_laser_diodeSept chiens de moins de 15 mois, présentant des lésions pigmentées de l'iris qui s'étendaient rapidement, ont été traités à l'aide d'un laser diode.

Avant le traitement, tous les animaux sont soumis à un examen ophtalmologique complet incluant une gonioscopie. Le traitement au laser est réalisé sous anesthésie, en ophtalmoscopie indirecte à travers une lentille de 20 dioptries.

Pour débuter, l'énergie délivrée est de 200 mW, puis la puissance est progressivement augmentée jusqu'à obtenir l'effet recherché et qu'une rétraction du tissu irien soit observée. La prise en charge post-opératoire comprend un traitement topique avec de l'atropine 0,5 % en collyre immédiatement après le traitement au laser, puis un traitement topique à l'aide d'acétate de prednisolone 1 %, 3 fois par jour pendant 3 semaines.

Des examens de contrôle sont réalisés à 3 et 6 semaines, puis à 6 et 12 mois après l'intervention. Par la suite, un suivi est pratiqué tous les 12 mois. Les cas ont été inclus dans cette étude uniquement si les dossiers étaient complets et si le suivi a pu être effectué pendant une période d'au moins 3 ans.

Les cas retenus sont des chiens de race braque de Weimar (3), labrador (1), berger allemand (1), border collie (1) ou croisé (1). L'âge lors du premier traitement laser est compris entre 2,5 et 15 mois (moyenne 9 mois). L'énergie appliquée a été de 200 à 1000 mW pendant 30 à 90 secondes, en mode continu.

Exceptée une dyscorie modérée, aucun effet indésirable n'a pu être observé pour les yeux traités et aucun signe de douleur oculaire n'a été noté. Chez deux chiens, le traitement laser a dû être répété à 2 reprises, 6 et 12 semaines après la première application.

Conclusion Chez ces 7 chiens âgés de moins de 15 mois, le traitement à l'aide d'un laser diode a permis de stopper l'extension rapide de mélanocytomes iriens présumés, sans effets indésirables graves. L'énergie délivrée a été nettement inférieure à ce qui a été rapporté dans des études précédentes.


 

BouhannaAuteur

Laurent Bouhanna,
Vétérinaire spécialiste
en ophtalmologie à Paris.

© VETUP- Logiciel vétérinaire