Panostéite

Epidémiologie
Signes cliniques
Examen radiographique
Etiologie
Traitement
Pronostic



La panostéite est une affection ostéoproliférative du chien en croissance. Elle est non traumatique et idiopathique. Elle touche la diaphyse des os longs.
Elle est aussi appelée panostéite éosinophilique ou énostose.

Dans le même groupe sont classés l’ostéodystrophie hypertrophique et l’ostéopathie craniômandibulaire.


Epidémiologie


- Fréquente
- Chiens en croissance
- Chiens de races de grande taille
- Les mâles sont plus fréquemment atteints que les femelles
- Le berger allemand est prédisposé.


Signes cliniques


- Boiterie subite, souvent sans appui, parfois récurrente, associée ou non à un traumatisme.
- Douleur à la palpation-pression des os longs (humérus, radius, ulna, fémur, tibia)
- La panostéite peut se rencontrer en plusieurs de ces sites en même temps. Les lésions peuvent évoluer et apparaître d’un rayon osseux à un autre au cours du temps.


Examen radiographique


Régions présentant une radiodensité élevée à l’intérieur de la cavité médullaire des os longs. Il n’y a pas de relation entre la sévérité des lésions à la radiographie et la douleur révélée par l’examen clinique.

3 stades :

- stade 1 : réaction endostée diffuse, jonction corticomédullaire floue (lésions subtiles). La moelle hématopoïétique est remplacée par du tissu ostéofibreux.
- stade 2 : contours des lésions plus marqué, et parfois, réaction périostée visible.
- Stade 3 : disparition progressive des plaques radio-opaques et de la réaction périostée. Mais, parfois, les opacités médullaires persistent.


Etiologie


L’étiologie n’est pas connue.
Il a été montré que la panostéite peut présenter un caractère héréditaire.

Hypothèses :

- Ostéomyélite bactérienne
- Transmission par un agent viral
- Association avec des coagulopathies
- Alimentation hyperénergétique et hyperprotéique : l’administration de substances protéolytiques accélèrerait la rémission de la panostéite.


Traitement


Le traitement est médical.
Repos et antalgiques (AINS).
Certains utilisent des corticoïdes sur une courte durée.


Pronostic


Rémission spontanée en quelques semaines ou quelques mois. Le pronostic est donc favorable.

{jcomments on}

© VETUP- Logiciel vétérinaire