Une furette presque toute nue

Mashka est une furette de 4 ans, stérilisée, qui m’est amenée en consultation au mois d’aout pour perte de poil.

C’est vrai qu’elle est affreuse : la queue est presque nue, le ventre est sans poil et sur le reste du corps, le poil s’en va tout seul !
Sinon, elle est en forme, mange normalement et ne se gratte pas.

La perte de poil en été est physiologique parce qu’il est du à l’excès de lumière, elle concerne alors surtout la queue. La repousse du poil reprend en automne et le furet retrouve sa belle fourrure en hiver.

Dans le cas présent, la perte de poil est trop prononcée et l’on peut suspecter une maladie surrénalienne : elle est consécutive à la sécrétion d’hormones sexuelles par une (ou 2) glande surrénale pathologique. Maladie du furet stérilisé, mâle ou femelle, les symptômes principaux sont une alopécie progressive, commençant par la base de la queue, et la réapparition de signes d‘activité sexuelle.

Le diagnostic fait appel à l’imagerie médicale.

L’échographie réalisée par mon associée, met en évidence une glande surrénale droite augmentée. La taille normale est d’environ 3 mm, c’est la taille que l’on retrouve sur la surrénale gauche. La droite mesure plus de 5 mm.

Le traitement est soit chirurgical, soit médical par implant hormonal de desloreline.

L’implant est refusé par ses propriétaires, car ils veulent la "guérir" ou l’euthanasier !

La décision d’opérer est prise assez facilement même si les risques opératoires sont importants car la glande surrénale droite est collée à la veine cave, contrairement à la gauche qui est moins difficile à enlever.

Au cours de l’intervention, j’ai vérifié l’absence d’ovaire ou d’un reliquat bien que Mashka ne présente pas de gonflement vulvaire.

La furette étant bien portante, les surrénales sont enfouies dans la graisse et difficile à visualiser. Elle est palpable à travers la graisse mais la disséquer est très risqué. Je prends alors la décision de ligaturer de part et d’autre de la glande, ce qui implique de ligaturer l’extrémité du lobe hépatique droit et la veine cave. Des collatérales devraient se mettre en place....

Elle se réveille très bien suite à l'intervention et est rendue à ses propriétaires le soir même.

Dans les jours qui suivent, tout va bien, elle récupère vite.

Un mois après l’opération, les propriétaires de Mashka prennent rendez-vous pour me la montrer : ils sont ravis, les poils repoussent partout !!

© VETUP- Logiciel vétérinaire