Otoscopie

OBJECTIFS PÉDAGOGIQUES

Être capable d'énumérer les inconvénients et limites de l'otoscopie classique.
Pouvoir citer les lésions ou éléments observables dans le conduit auditif externe sain et pathologique.
Savoir décrire les caractéristiques macroscopiques du tympan sain à l'examen otoendoscopique.

ABRÉVIATIONS
CA : Conduit auditif
OE : Otite externe
OEC : Otite externe chronique
OM : Otite moyenne

Ph. HENNET, P. PRÉLAUD
Clinique Vétérinaire Advetia
5 rue Dubrunfaut
75012 Paris

-------------------------------------------------

Tout examen de l'oreille doit comporter un examen du conduit auditif (CA)* ainsi qu'un examen du tympan. Désormais, la vidéo-otoscopie doit faire partie intégrante de cet examen clinique.

L'otite externe (OE) est principalement, et initialement, une affection dermatologique chez le Chien [1].
Non soignée ou mal soignée, elle peut aboutir au développement d'une otite moyenne (OM).

Limites de l'examen otoscopique classique

L'examen otoscopique doit pouvoir être effectué correctement et complètement. Ceci nécessite le plus souvent un matériel et une technique d'examen appropriés.
Avec un otoscope classique, l'éclairage réduit, l'absence de grossissement, la présence de cérumen, de poils et d'une éventuelle sténose du CA sont autant d'éléments limitant une visualisation précise. Il a été ainsi montré que le tympan n'est visualisable que dans 60-75 % des oreilles saines [2,3] alors qu'en présence d'une OEC, le tympan ne peut être visualisé, après lavage méticuleux du CA, que pour seulement 28 % des oreilles [3].

Le diamètre de la partie proximale du CA, évalué par canalographie, est en moyenne de 5-6 mm chez les chiens de grande taille, de 3-4 mm chez les chiens moyens et de 1,5-3 mm chez les chiens de petite taille. Les conduits les plus étroits sont observés chez le Carlin dans cette étude [2]. Il est donc le plus souvent impossible d'amener le cône de l'otoscope à proximité de la partie proximale du CA et du tympan. La vision, que permet l'otoscopie classique, n'est donc qu'approximative et à distance.

Le conduit auditif et le tympan sain
Photo 1. Adénocarcinone des glandes cérumineuses chez un chat.
Photo 2. Polype fi bro-épithélial chez un chien. Ne pas confondre la réfringence due au polype avec un tympan bombé.

Encadré 1 : Eléments et lésions visualisables lors d'oto-endoscopie

- Eléments libres
- Cérumen
- Débris kératinisés
- Poils
- Pus
- Parasites
- Corps étranger
- Accumulation de topiques

Lésions de la paroi
- Erythème
- Lichénification
- Ulcération
- Hyperplasie glandulaire / kystique
- Squamosis
- Pigmentation
- Sténose
- Polypes et Tumeurs

----------------------------------------------
 * La terminologie ancienne de Conduit Auditif (CA) et de tympan a été conservée dans cet article pour plus de clarté pour le lecteur, cependant la terminologie officielle selon le Nomina Anatomica Veterinaria est "Méat Acoustique Externe et Membrane tympanique"

----------------------------------------------


Examen oto-endoscopique (vidéo-otoscopie)

> Examen du conduit auditif externe (CA)

L'examen endoscopique permet d'observer des éléments libres et des lésions de la paroi du CA ou du tympan (ENCADRÉ 1 ET PHOTOS 1 À 7).

photo-3



photo1-2

photo-3-4

photo5-6

photo7-8



> Examen du tympan sain

L'oto-endoscopie du tympan permet de visualiser la pars flaccida, la pars tensa, le manche du marteau et sa vascularisation périphérique.

L'examen du tympan peut être rendu impossible par la présence de cérumen, de poils, de débris kératinisés, par l'oedème de la paroi et la sténose.

Un nettoyage préalable du CA est le plus souvent nécessaire.

En cas de d'otite sténotique, une corticothérapie de 1 à 2 semaines (systémique +/- topique) est souvent nécessaire afin de permettre un élargissement de la lumière du CA.

Dans certaines races, l'hypertrichose du CA rend également la progression vers le conduit horizontal et le tympan difficile. Les poils doivent être épilés avec une pince introduite dans le canal opérateur de l'oto-endoscope ou parallèlement à lui.

Chez certains chiens, une dilatation importante de la pars flaccida et/ou de la muqueuse médiale du CA horizontal en région péritympanique est observable et rend difficile la visualisation du tympan (PHOTO 8).

Une étude récente chez le Chien n'a pas montré de différences structurelles ou inflammatoires entre les pars flaccida plates ou dilatées. Une augmentation de pression dans la bulle tympanique pourrait être responsable de l'aspect dilaté de la pars flaccida [4].

La visualisation du tympan

Le tympan peut être visualisé chez le Chat comme chez le Chien sain, à condition de disposer du matériel adéquat. Chez le Chat et le Chien de petite taille ou dans les races brachycéphales, il n'est pas toujours possible d'amener l'extrémité du cône de l'otoscope ou l'oto-endoscope à proximité du tympan.

En effet, le diamètre du CA en partie proximale (proche du tympan) est le plus souvent nettement inférieur au diamètre de l'instrument [2]. Il est donc essentiel de disposer d'un instrument optique permettant une visualisation à distance du tympan et son agrandissement.

Le CA horizontal est le plus souvent glabre, les poils étant surtout présents dans le CA vertical, en particulier dans les races à hypertrichose (Caniche, Terriers, Bichon).

Néanmoins, il est fréquent de voir en région proximale quelques touffes de poils de grande taille sur la face latérale du CA horizontal (sur son "plancher"). La visualisation de ces poils indique la présence proche du tympan (PHOTO 9).

photo9

Le tympan n'est pas positionné à angle droit par rapport au grand axe du canal mais est incliné ventro-médialement (les parties rostrale et ventrale sont situées plus médialement).

Cette inclinaison est moindre chez le Chat. Avec un otoscope classique, le manche du marteau et la parie caudale du tympan sont éventuellement visibles.

Avec un oto-endoscope, compte tenu de la visualisation d'un champ beaucoup plus large et du grossissement, l'intégralité du tympan peut être le plus souvent examinée.

Il faut incliner l'oto-endoscope d'avant en arrière et du haut vers le bas afi n de pouvoir visualiser l'intégralité du tympan, en particulier la région rostro-ventrale, en avant de la virgule du

 

Aspect du tympan

Le tympan sain a un aspect gris perle transparent, une fine vascularisation provenant de la pars flaccida longe le manche du marteau. La pars flaccida peut-être très marquée chez le Chien (PHOTO 10).

photo10

Le manche du marteau est incurvé vers l'avant chez le Chien alors qu'il est plus rectiligne chez le Chat (PHOTO 11).

photo11


L'extrémité du manche du marteau, ou ombilic, tire le tympan en arrière, ce qui lui confère un aspect légèrement en dépression à ce

La pars tensa, transparente, laisse deviner au travers une zone plus mate correspondant aux structures osseuses médiane de la région tympanique (promontoire, fenêtre cochléaire, osselets) et une zone plus noire correspondant à la bulle tympanique.

La région caudale de la pars tensa est la plus visible.

Parfois, lorsque la détection visuelle du tympan est impossible (poils et cérumen abondant en région proximale et non éliminés par irrigation/curetage), il est possible de le repérer par palpation douce avec un instrument mousse telle qu'une anse de Billeau ou en le faisant vibrer par modification de pression liquide dans le CA.

La caractérisation précise de l'otite ne peut se faire que lorsque le tympan a été examiné. Lors d'otite chronique, il est rarement visible d'emblée.

L'oto-endoscope permet le nettoyage du conduit auditif sous visualisation directe et, grâce à son système de lentille, une vue précise et grossie du tympan.

L'examen systématique du conduit auditif externe et du tympan est conseillé afin de se familiariser avec son aspect macroscopique et de pouvoir ainsi mieux aborder l'examen du tympan

MÉMO

- Lors d'otite externe chronique, le tympan ne peut être visualisé par otoscopie classique que pour seulement 28 % des oreilles.

- Chez les chiens de petite et moyenne tailles, le diamètre de la portion proximale (horizontale) du CA est le plus souvent de moins de 3 mm

- Le tympan est incliné ventromédialement par rapport à l'axe du conduit auditif horizontal.

- La pars tensa a un aspect gris perle transparent.

- La partie caudale de la pars tensa est la partie du tympan la plus facilement visible à l'examen otoscopique.

- La vascularisation du tympan provient de la pars fl accida située dorsalement et longe le manche du marteau.


>> À LIRE...

1. Carlotti DN et Taillieu-le-roi S (1997). L'otite externe chez le chien : étiologie et clinique, revue bibliographique et étude rétrospective portant sur 752 cas. Prat Med Chir Anim Comp 32 : 243-57.
2. Eom K et coll (2000). Canalographic evaluation of the external ear canal in dogs. Vet Radiol Ultrasound 41 : 231-4.
3. Little CJ et Lane JG (1989). An evaluation of tympanometry, otoscopy and palpation for assessment of the canine tympanic membrane. Vet Rec 124 : 5-8.
4. Cole LK Et coll (1998). Microbial fl ora and antimicrobial susceptibility patterns of isolated pathogens from the horizontal ear canal and middle ear in dogs with otitis media. J Am Vet Med Assoc 212 : 534-8.


CRÉDITS DE FORMATION CONTINUE
La lecture de cet article ouvre droit à 0,05 CFC. La déclaration de lecture, individuelle et volontaire, est à effectuer auprès du CNVFCC (cf. sommaire).

PratiqueVet (2009)

© VETUP- Logiciel vétérinaire