ARTICLES

Abcès de cornée chez un cheval traité par une kératoplastie lamellaire postérieure.


Anamnèse et examen ophtalmologique

Un quarter horse de 8 ans souffrait d’un ulcère de cornée sur l’œil gauche confirmé par une coloration a la fluorescéine positive. Celui-ci a été traité par le vétérinaire référant à l’aide de sérum, d’antibiotique et de collyre administrés par voie locale. Nous l’avons examiné 7 jours plus tard. Il y avait un blépharospasme et un épiphora modérés. L’examen a la lampe a fente révéla la présence d’un lésion ronde de 5 mm de diamètre , jaunâtre , dans le tiers postérieur du stroma de la cornée , en région paracentrale à 7 heures. Cette lésion prenait encore un peu la fluorescéine. Un effet Tyndal de 2+ et une pupille modérément dilatée ont été observés (fig 1). L’examen du reste des structures de l’œil gauche et l’œil droit ne révéla aucune anomalie.

oeil1

Fig 1- Photographie de l’œil gauche lors du premier examen : présence d’un abcès de cornée de 5 mm de diamètre dans le stroma postérieur, avec une uvéite secondaire associée

 

Diagnostic

Le diagnostic différentiel doit être fait entre un ulcère de cornée, un abcès de cornée, une kératite éosinophilique, un corps étranger et un néoplasme. Le recueil de l’anamnèse et examen ophtalmologique ont permis de poser assez facilement le diagnostic d’un abcès de cornée de l’œil gauche

Traitement

Un traitement médical intensif a été mis en place incluant un anti-inflammatoire (flunixine méglumine) et un anti-fongique (itraconazole) par voie générale, un antifongique (nystatine), des antibiotiques (triple AB) et un mydriatique (atropine) par voie locale (administrés à l’aide d’un lavage sous-palpébral).

La lésion cornéenne a initialement répondu (fig 2) au traitement mais s’est aggravée 6 semaines (fig 3) après le début du traitement médical. Une kératoplastie lamellaire postérieure a donc été réalisée pour retirer l’abcès (fig 4). Sous anesthésie générale, un volet de cornée de 8 par 8 mm (comprenant l’épithélium et le stroma antérieur) a été réalisé pour exposer l’abcès situé en profondeur dans la cornée (stroma postérieur et endothélium). Un punch de biopsie de 6 mm a été utilisé pour retirer l’abcès et une greffon de cornée mis en place et suturé. Enfin, le volet de cornée a été rabattu sur le greffon et suturé.

 

oeil2

Fig 2- Photographie de l’œil gauche après 4 semaines de traitement médical: l’abcès est en train de se résorbé, l’uvéite secondaire est contrôlée (mydriase complète causée par l’atropine)

oeil3

Fig 3- Photographie de l’œil gauche après 6 semaines de traitement médical: l’abcès s’est ravivé (marqué par la neovascularisation et l œdème de cornée très importants) et l’uvéite secondaire s’est aggravée (mydriase moins importante)

oeil4

Fig 4 - Photographie de l’œil gauche durant la chirurgie d’excision de l’abcès par kératoplastie lamellaire postérieure : un volet de cornée est réalisé pour exposer l’abcès qui se situe dans le stroma postérieur. Celui-ci va être excisé, et remplacé par un greffon de cornée avant que le volet ne soit rabattu.

 

Examens complémentaires

Aucun agent infection bactérien et mycosique n’a été obtenu après culture micro bactériologique réalisée sur l’écouvillon stérile prélevé lors du premier examen ophtalmologique.

L’analyse histologique du tissu excisé a montré la présence de nombreux neutrophiles, quelques éosinophiles, de lymphocytes, de débris fibrino - nécrotiques mais l’absence d’organisme infectieux (bactérien et fongique). (fig 5)

oeil5

Fig 5 – Photographie de la coupe histologique sur la pièce chirurgicale excisée : présence de nombreux neutrophiles, quelques éosinophiles, de lymphocytes, de débris fibrino- nécrotiques mais l’absence d’organisme infectieux (bactérien et fongique).

Suivi

Le cheval a guéri totalement après cette intervention (le traitement médical a été stoppé 4 semaines après l’intervention chirurgicale) (fig 6) et il n’y a pas eu de récidive dans les 18 mois suivant la kératoplastie lamellaire. L’œil gauche est confortable et visuel, avec seulement une légère taie cornéenne au niveau du site chirurgical. (fig 7)

oeil6

Fig 6 - Photographie de l’œil gauche 4 semaines après la chirurgie : le volet commence à être plus transparent et laisse apparaître le greffon circulaire sous-jacent, l’uvéite secondaire est contrôlée (mydriase moins importante)

oeil7

Fig 7 - Photographie de l’œil gauche 18 mois après la chirurgie : œil visuel, confortable, avec une légère taie cornéenne au niveau du site chirurgical.

 

Conclusion

Autant le diagnostic d’abcès de cornée peut être facile à poser autant le type, l’intensité et la durée du traitement à mettre en place restent difficiles à établir. Le choix du traitement est basé sur la taille et la localisation de l’abcès et aussi selon la sévérité de l’uvéite secondaire associée.

Les chevaux atteints de cette affection cornéenne doivent impérativement être suivis aussi régulièrement que fréquemment afin d’adapter le traitement et aboutir à la guérison en un minimum de 4-6 semaines.

Certains guérissent seulement grâce au traitement médical intensif, d’autres vont nécessiter une intervention chirurgicale. La procédure chirurgicale peut varier selon la localisation de l’abcès : un kératotomie superficielle pour drainer un abcès très superficiel, une kératoplastie lamellaire postérieure pour retirer un abcès dans le stroma postérieure de la cornée et en région centrale de celle-ci ; une kératoplastie perforante pour exciser une abcès touchant toute l’ »épaisseur de la cornée ; enfin, une kératoplastie endothéliale lamellaire profonde pour retirer un abcès dans le stroma postérieur et situé proche du limbe.

Les abcès de cornée constituent une maladie de la cornée sévère chez le cheval. Cela peut conduire à la perte de l’œil souvent causée par une uvéite secondaire incontrôlable. Un diagnostic précoce, un traitement médical (et chirurgical) intensif ainsi qu’un suivi régulier peuvent cependant aboutir a la guérison (dans 80-85% des cas) en conservant un œil fonctionnel.

Références

Andrew SE, Brooks DE, Biros DJ, et al. Posterior lamellar keratoplasty for treatment of deep stromal abscesses in nine horses. Vet Ophthalmol 2000;3:99-103.

Andrew SE, Willis AM. Diseases of the cornea and sclera. In: Gilger BC, ed. Equine Ophthalmology. 1st ed. St Louis: Elsevier Saunders, 2005;157-251.

Andrew SE. Corneal stromal abscess in a horse. Vet Ophthalmol 1999;2:207-211.

Brooks DE, Lassaline ME, Kallberg ME, et al. Deep lamellar endothelial keratoplasty in horses with deep stromal abscessation. Invest Ophthalmol Vis Sci 2004:4804.

Brooks DE. Equine Ophthalmology. In: Gelatt KN, ed. Veterinary Ophthalmology. 3rd ed. Baltimore: Lippincott, Williams & Wilkins, 1999;1053-1116.

Carson-Dunkerley S, Hanson RR, McLaughlin S, et al. Treatment of equine corneal stromal abscesses using frozen canine corneal grafts. Vet Surg 1996;25:442.

Denis H. Equine corneal surgery and transplantation. Vet Clin North Am Equine Pract 2004;20:361-380.

Hekmati P, Schels H. Lamellar corneal transplantation in the horse. Vet Rec 1976;99:46-49.

Hendrix DV, Brooks DE, Smith PJ, et al. Corneal stromal abscesses in the horse: a review of 24 cases. Equine Vet J 1995;27:440-447.

Kern TJ, Brooks DE, White MM. Equine keratomycosis: current concepts of diagnosis and therapy. Equine Vet J 1983;suppl 2:33-38.

Miller Michau T, Maggio F, Pizzirani S, et al. Findings from 16 consecutive cases of penetrating keratoplasty for deep stromal abscess in the horse, in Proceedings. 32nd Annual Meet Am Coll Vet Ophthalmol 2002;30..

Rebhun WC. Corneal stromal abscesses in the horse. J Am Vet Med Assoc 1982;181:677-679.

Rebhun WC. Corneal stromal infections in the horse. Compend Cont Ed Vet 1992;14:363-371.

Whittaker CJ, Smith PJ, Brooks DE, et al. Therapeutic penetrating keratoplasty for deep corneal stromal abscesses in eight horses. Vet Comp Ophthalmol 1997;7:19-28.

  

Auteur_de_l_oeil

 

Franck Ollivier, DMV, Diplomé ACVO et ECVO

Animal Eye Doctor, www.animaleyedoctor.fr

Centre vétérinaire DMV, 2300 54ème avenue, Montréal, Canada  www.centreDMV.com

© VETUP- Logiciel vétérinaire