ARTICLES

Alimentation d'un chien / chat souffrant d'une fracture

plus d'infos sur
www.cuisine-a-crocs.com

logo_boutique

fracture-femurUne ou plusieurs fractures, en particulier des os longs, peut amener à se poser la question de l’alimentation du chien.

Cette interrogation est pertinente pour deux raisons :

- Si l’alimentation était inadaptée, ou déséquilibrée avant la survenue de la fracture, il est souhaitable de l’adapter pour faciliter la cicatrisation osseuse, mais également sur le long terme.
Astuce : vérifier que la ration habituelle du chien est équilibrée, et adaptée à son statut racial, comportemental, et physiologique (cf. L'Alimentation des Chiens).

- La fracture et son traitement peuvent nécessiter une convalescence plus ou moins durable avec pour seul exercice des sorties hygiéniques en laisse. Cette période d’inactivité nécessite une adaptation de l’alimentation, en particulier une restriction de l’apport calorique, pour éviter que le chien prenne du poids.

fleche.jpg Adaptations nutritionnelles
  • Convalescence courte (1 à 3 semaines)
La seule adaptation réellement nécessaire est la prise en compte de la baisse d’activité par l’apport de 20% de calories (ou d’aliment) en moins.
Attention à ne pas distribuer de petits à côtés sous prétexte que l'animal est malade, à plaindre…
  • Convalescence longue (3 à 8 semaines)
Dans ce cas, la restriction calorique d’au moins 20% doit être maintenue, mais elle doit se doubler d’une vigilance face à l’apport de nutriments essentiels (protéines, minéraux, vitamines). En effet, lorsque l’aliment habituel est distribué en quantité restreinte de 20%, cette restriction concerne aussi tous les nutriments essentiels contenus dans l’aliment (y compris les protéines, le calcium, les vitamines...). La cicatrisation et la résistance de l’organisme aux infections peuvent être mises à mal. Il peut s’avérer prudent de distribuer un aliment adapté (à ratio protido-calorique et teneur en minéraux élevés) dès le traitement de la fracture.

Equilibre : Choisir un aliment adapté

tableau

Astuce : on peut choisir...
- un aliment dit "allégé" ou "light" en s’assurant du respect des critères ci-dessus
- un aliment pour chiot en croissance avec une densité énergétique raisonnable (autour de 3,5 kcal/g), un ratio protido-calorique d’au moins 85g/Mcal chezle chien et 90 g/Mcal chez le chat, et une teneur en calcium d’au moins 2g Ca/Mcal. Chez le chien, on peut ajouter des courgettes à raison de 100g de courgettes pour 100g d’aliment sec si le chien a faim.
- une alimentation maison

Si on opte pour une ration ménagère, il faut :

couvert- Couvrir le besoin en protéines du chien
- Diminuer la part d’huile végétale (conserver un apport minimal pour les acides gras essentiels)
- Augmenter la part de légumes et choisir des courgettes, peu caloriques
- Mécaniquement, la part de riz dans la ration diminue
- Couvrir le besoin en minéraux et vitamines en tenant compte d’un apport calorique diminué


fleche.jpg Rations ménagères pour un chien / chat immobilisé
Exemples de ration pour Chien apportant chacune 1000 kcalEM. La ration pour Chat apporte 200kcal.
Le RPC (en g protéines/McalEM) de la ration est indiqué en haut de chaque colonne.

tableau1


© VETUP- Logiciel vétérinaire