ARTICLES

Incidence du décollement de rétine chez le bichon frisé atteint de cataracte

Braus BK, Heinrich C, Featherstone H et coll. Incidence of retinal detachment in cataractous Bichon frise dogs in the UK. European college of veterinary ophthalmologists - 2010 Annual Scientific Meeting. Berlin, 28-29 may 2010. Conference proceedings. P58.

Une population de chiens bichons frisés du Royaume-Uni a été étudiée afin de déterminer si le risque qu'ils développent un décollement de rétine secondairement à une cataracte ou après une chirurgie de cataracte par phacoémulsification, correspond bien à ce qui a déjà été décrit antérieurement dans des publications américaines.

Les dossiers médicaux de chiens bichons frisés atteints de cataracte et chez lesquels un décollement de rétine avait pu être recherché par ophtalmoscopie ou échographie, ont été étudiés. L'incidence des décollements de rétine après une chirurgie de la cataracte par phacoémulsification a également été évaluée. La cataracte des chiens intégrés dans l'étude pouvait être diabétique ou non diabétique.

Vingt-sept chiens bichons frisés présentant une cataracte (soit 45 yeux atteints) ont été retenus pour l'étude.

Les cataractes ont été classées comme immatures (n=5), mûres (n=30) ou hypermûres (n=5). 19 cataractes sur 45 étaient des cataractes dorigine diabétique. Les examens ophtalmoscopique ou échographique effectués lors de la consultation initiale n'ont permis de détecter aucun décollement de rétine sur les 45 yeux (27 chiens).

Une chirurgie de phacoémulsification a été pratiquée sur 34 yeux (20 chiens). Dix-sept de ces 34 yeux pour lesquels une uvéite phacoclastique avait été diagnostiquée ont été traités préalablement à laide danti-inflammatoires. Une phacoémulsification, suivie de l'implantation d'une lentille intraoculaire a été réalisée pour 30 des 34 yeux. Une vitrectomie antérieure a été pratiquée sur 5 des 34 yeux.

La durée moyenne du suivi a été de 16,6 mois (1,5 à 73 mois) et, lors du dernier examen de contrôle, la fonction visuelle était conservée sur 31 des 34 yeux. Trois yeux (2 chiens) sont devenus aveugles en raison d'un probable SARD ou dune névrite optique (n=2) et d'un glaucome secondaires (n=1). Un décollement de rétine n'a été mis en évidence pour aucun des 34 yeux étudiés.

Conclusion Cette étude suggère que les chiens bichons frisés au Royaume Uni ne présentent pas de prédisposition raciale pour le décollement de rétine, associé à des cataractes ou consécutif au traitement chirurgical de la cataracte. Par conséquent, la réalisation prophylactique "en aveugle" d'une rétinopexie transclérale au laser ou d'une cryopexie transclérale n'est pas indiquée comme cela a souvent été préconisé chez les chiens bichons frisés.

 

BouhannaAuteur

Laurent Bouhanna,
Vétérinaire spécialiste
en ophtalmologie à Paris.

© VETUP- Logiciel vétérinaire