ARTICLES

Aspect échographique du rein normal

Auteur : Jérôme SEGUELA
Date : 2010-03-03

L’échographie est un examen intéressant dans l’exploration des pathologies de l’appareil urinaire et notamment lors de néphropathie. La connaissance de quelques données pratiques concernant l’aspect échographique de rein normal permet de mettre en évidence dans un deuxième temps des images anormales.

Chez le chien, la longueur du rein est fonction du poids de l’animal. La corticale mesure entre 3 et 8 mm.

Tableau 1: Longueur des reins chez le chien normal en fonction du poids de l’animal
Barr FJ, Holt PE, Gibbs C. Ultrasonographic measurements of renal parameters.

Poids du chien (kg)

Nombre de chiens

Longueur des reins (cm)

Intervalle

Moyenne

Ecart-Type

0-4

2

3.2-3.3

3.2

0.09

5-9

16

3.2-5.2

4.4

0.5

10-14

10

4.8-6.4

5.6

0.6

15-19

20

5.0-6.7

6.0

0.4

20-24

20

5.2-8.0

6.5

0.72

25-29

44

5.3-7.8

6.9

0.58

30-34

32

6.1-8.7

7.2

0.6

35-39

24

6.6-9.3

7.6

0.72

40-44

12

6.3-8.4

7.6

0.54

45-49

8

7.6-9.1

8.5

0.46

50-59

6

7.5-10.6

9.1

1.27

60-69

4

8.3-9.8

9.0

0.63

90-99

2

8.6-10.1

9.4

1.06


Chez le chat, les reins normaux ont une longueur de 3.5-4.5 cm. Néanmoins, chez le chat adulte non castré, la longueur peut atteindre 4.8 cm. La corticale mesure de 2 à 5 mm d’épaisseur.

Aspect échographique normal du rein (de la périphérie vers le centre) :

- Une capsule hyperéchogène plus ou moins fine, lisse et régulière.

- Un cortex homogène, grisâtre, hypoéchogène par rapport à la rate (normo ou hypoéchogène par rapport au foie). Son épaisseur varie de 3 à 8 mm chez le chien et de 2 à 5 mm chez le chat.

- Une médulla hypoéchogène par rapport au cortex ; elles contient des plages anéchogènes correspondant aux tubes urinifères ; des vaisseaux et des diverticules de bassinet compartiment le médulla sous forme de lignes hyperéchogènes. La taille de la médulla peut augmenter si l’animal est sous perfusion.

La séparation cortex/médulla peut se voir chez le chat par un liseré hyperéchogène (vascularisation arquée). Sur une coupe parasagittale latérale, le rapport cortico-médullaire doit être environ de 1.

- Un sinus rénal, zone centrale hyperéchogène, contenant la vascularisation inetrlobaire centrale, l’innervation, et les diverticules du bassinet entourés de graisse. Dans les conditions physiologiques, la lumière du bassinet est soit absente, soit apparaît comme une fine structure anéchogène au centre du sinus. Le bassinet peut être modérément dilaté jusqu’à 2mm (pyélectasie) après une diurèse forcée, une fluidothérapie ou lors de polyurie.

 

© VETUP- Logiciel vétérinaire