ARTICLES

Un virus peut faire beaucoup de dégâts

Un chat Persan de 14 ans est présenté pour une opacification de l’œil Gauche depuis 3 jours. Le chat est à jour de ses vaccinations, il sort, aucun antécédent n’est noté. Aucun traitement en cours. Le chat a reçu son injection de rappel Typhus-Corryza-Chalmydiose-Leucose-Rage il y a une semaine. Un traitement associant un antibiotique et un anticollagénases a été prescrit, en l’absence d’évolution le chat est référé à la clinique.

A l’examen direct de l’œil gauche on note :

-          Un épiphora intense
-          Une kératomalacie diffuse
-          Une néovascularisation limbique diffuse et profonde

La pression oculaire est normale (21mmHg), fixation très irrégulière de la fluorescéine, Tévé test dans la norme. Aucune anomalie n’est noté sur l’œil controlatéral.

A ce stade plusieurs hypothèses sont possibles quant à l’étiologie de la pathologie :

-          Herpèsvirose
-          Ulcère à Pseudomonas
-          Brûlure chimique de la cornée

Une recherche bactérienne et virale est effectuée par cytobrossage et envoyée le jour même.

Etant donné la gravité des lésions, un parage de la partie nécrosée de la cornée est préconisé. Elle a lieu le lendemain.

Après induction, un relais gazeux est effectué. Sous microscope chirurgical, les débris de cornée nécrosée sont enlevés et laisse apercevoir une fine couche de cornée identifiée comme étant la membrane de Descemet (cf photo 2 et 3). La lésion s’étend jusqu’au limbe. L’épithéllium et le stroma cornéen sont donc totalement lysés et seule la descemet par ses propriétés hydrophobes est intacte. Cependant sa finesse et implicitement sa fragilité ainsi que la surface atteinte ne nous permettent pas d’envisager une solution de comblement traditionnelle (VetBioSys-T, lambeau conjonctival pédiculé, lentille de contact…). Deux solutions sont alors possible :

-          Une greffe conjonctivale à 360°
-          Une greffe de cornée

La deuxième solution est préconisée étant donné ses chances de succès plus importances et la meilleure transparence au long terme en dépit des risques de rejet de la greffe. Après avoir pris le soin d’enlever l’endothélium cornéen (qui favorise le rejet du greffon) les cornées peuvent être congelées jusqu’à 6 mois.

Après exérèse de la membrane de Descemet, la nouvelle cornée est suturée au limbe cornéen sur 360° avec un monofilament résorbable.

L’animal se réveille sans problème. Une collerette est préconisée pour 15 jours minimum, un traitement topique associant antiviral, antalgique et antibiotiques est prescrit. Une thérapeutique générale à base d’antibiotiques et d’anti-inflammatoires est proposée.

L’animal sera revu 1 jour, 3 jours, 7 jours puis toutes les 3 semaines après l’intervention. Au premier contrôle, l’œil est calme, un léger hyphéma a précipité en chambre antérieure, l’œil est normotensif, aucune douleur n’est notée. Aucun signe de rejet ni d’effusion n’est notée (absence du signe de Seidel).

Deux jours après l’intervention, une positivité de la PCR herpèsvirose confirme l’étiologie de l’atteinte, il est cependant rare de constater une telle agressivité du virus. Sa réplication a du favoriser l’action d’une bactérie comme pseudomonas qui a pu détruire les tissus cornéens en moins de 4 jours. L’intervention du stress vaccinal dans la réapparition du virus est à considérer.

cas14-1
 Aspect le jour de l’examen initial

cas14-2
Aspect per-opératoire, noter l’épaississement du stroma cornéen qui est réséqué par quartiers

cas14-3
Aspect per-opératoire après épluchage complet de la cornée, seule la membrane de descemet persiste

cas14-4
Aspect post-opératoire immédiat

cas14-5
Aspect post-opératoire + 24h

michaud_docteur
Dr Bertrand MICHAUD

DMV ENVL
CES Ophtalmologie ENVT
DU Microchirurgie Ophtalmologique
DU d’exploration de la fonction visuelle
Clinique Vétérinaire le Colomby
25, chemin des places
01170 CESSY
Tel 04-50-41-76-45
Fax 04-50-41-94-25
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
visionanimale.fr

 

 

© VETUP- Logiciel vétérinaire