ARTICLES

Traitement d'une disjontion symphysaire chez le chat

chat fracture machoire2
Un chat âgé de 8 ans est référé pour malocclusion persistante après traitement d'une disjonction symphysaire 10 jours plus tôt. L'examen clinique montre une légère déviation de la mandibule vers la gauche provoquant une interférence entre les canines maxillaire et mandibulaire gauches gênant ainsi la fermeture buccale.
 

 

Un cliché radiographique avec un film intraoral est pris (Figure 1). Aucune autre lésion n'est mise en évidence par l'imagerie médicale.

1

Figure 1 : réduction non physiologique et modification de l'occlusion par pose d'un cerclage périsymphysaire

Le traitement des disjonctions symphysaires par simple cerclage périsymphysaire n'est pas idéal car, afin d'assurer une contention stable, il est placé et serré en mettant en compression les deux mandibules. Ce qui risque de resserrer les deux canines ou d'obtenir un décalage dans le sens rostrocaudal, modifiant ainsi l'occlusion et les forces exercées lors de la fermeture buccale (Figure 1). Cet écueil peut être facilement évité en utilisant une attelle collée interdentaire (fil de ligature neutre placé entre les deux canines et enrobé d'un matériau de collage dentaire - composite fluide, verre ionomère modifié, résine bis-acrylique -) (Figures 2).

2


Figure 2 : Dépose de la ligature et contention avec une attelle collée interdentaire (intercanine)

 

Philippe HENNET
European Specialist in Veterinary Dentistry 
Diplomate, American Veterinary Dental College 
Diplomate, European Veterinary Dental College
Clinique ADVETIA, Paris

© VETUP- Logiciel vétérinaire